SANS TRACE | Lieux de travail en plein air

SANS TRACE Ι LIEUX DE TRAVAIL EN PLEIN AIR

Principe 1 Ι SE PRÉPARER ET PRÉVOIR

  • Connaître et respecter tous les règlements du site; donner l’exemple aux personnes qui visitent le site.
  • Connaître le lieu de travail avant de s’y rendre; recueillir auprès des autorités appropriées des renseignements au sujet des aires de travail et agir en conséquence. Exemples : aire où vivent des espèces menacées, site archéologique, etc.
  • Au moment de choisir le matériel nécessaire à la réalisation d’un projet, opter pour celui qui permet d’effectuer le travail en causant le moins de dommage possible aux ressources naturelles.
  • Apporter sur les lieux du travail du matériel qui permettent de réduire les impacts que peuvent entraîner les travaux. Exemples : sacs à déchets, gants, matériel de signalisation pour indiquer une aire perturbée.
  • Avant de se rendre sur une propriété privée, toujours demander la permission au propriétaire.
  • Se préparer pour les conditions météorologiques extrêmes, les dangers et les urgences.

Principe 2 Ι SE DÉPLACER, TRAVAILLER ET CAMPER SUR LES SURFACES DURABLES

  • Respecter toujours les désignations de sentiers, les fermetures de chemins et les propriétés privées. Ne pas se déplacer en vélo sur des sentiers où c’est interdit, et ne circuler que sur des chemins officiels et des chemins ouverts au public, sauf en cas d’urgence.
  • Faire preuve de discernement quand il s’agit de décider quel chemin emprunter lors d’une intervention de sauvetage d’urgence. Bien que gérer rapidement une situation d’urgence soit évidemment une priorité, il faut s’efforcer de causer le moins de dommage possible aux ressources durant un sauvetage d’urgence, en montrant l’exemple aux sauveteurs.
  • S’assurer que toutes les clôtures et que les droits et les restrictions d’accès sont respectés ainsi que toutes les informations des panneaux d’affichage.

Sur le lieu de travail

  • Choisir des aires déjà utilisées pour les lieux de rassemblement. Éviter les endroits où les impacts commencent à peine à se manifester.
  • Ne pas créer de nouvelles aires de travail, sauf s’il n’y a pas d’autre alternative.
  • Un bon lieu de travail est un lieu de travail propre.
  • Remettre en état les lieux de travail lorsque le projet est terminé en leur redonnant leur aspect naturel.

Sur les chemins et les sentiers

  • Rester sur les chemins et les sentiers afin de protéger les animaux sauvages et leur habitat, les écosystèmes végétaux, les sites culturels et les aires historiques.
  • Éviter de se déplacer sur des chemins et des sentiers dans des conditions environnementales extrêmes.
  • Se déplacer sur les surfaces les plus durables, comme du gravier, des roches, du sable, des herbes sèches et de la neige. S’il y a une pancarte ou une clôture sur une allée ou un chemin, sortir du véhicule, déplacer la pancarte et ouvrir la clôture, plutôt que de les contourner ou de se stationner à côté.
  • Marcher ou circuler seulement sur les sentiers existants.
  • Ne pas créer de nouveaux sentiers, ni prendre de raccourcis sur des sentiers en lacets.
  • Se déplacer à la file au milieu des sentiers, même lorsqu’ils sont humides ou boueux.

Sur le site de camping

  • Protéger les zones riveraines et les sentiers en campant au moins à 60 mètres (environ 70 pas d’adulte) des lacs, des rivières et des sentiers.
  • Les bons sites de camping se trouvent, ils ne se fabriquent pas. Il n’y a pas de raison de modifier un site.
  • Examiner le terrain avant de choisir un site de camping : dans les aires très fréquentées, concentrer les activités sur les sites existants; dans les aires vierges, répartir les emplacements de camping afin de ne pas créer de nouveaux sites, et éviter les endroits où les impacts commencent juste à se manifester.

Principe 3 Ι GÉRER ADÉQUATEMENT LES DÉCHETS

  • Rapporter tous les déchets : ceux que l’on a produits et ceux des autres. Exemples : mégots de cigarettes, emballages de nourriture, matériel de travail inutilisé, carburants et lubrifiants pour machines (bien respecter les lignes directrices émises par les autorités). Enlever tout le matériel de signalisation lorsque le projet est terminé.
  • Préserver le côté sauvage de la faune; ne pas enterrer, ni laisser derrière soi, de nourriture ou de déchets alimentaires.
  • En l’absence de latrines ou de toilettes sur le site, déposer les déchets humains solides dans un trou sanitaire de 15 à 20 cm de profondeur, à au moins 60 mètres (environ 70 pas d’adulte) des sources d’eau, des sentiers et des lieux de travail. Recouvrir et camoufler les trous sanitaires après usage.
  • Utiliser le papier hygiénique avec parcimonie et ne pas en laisser traîner sur le sol. Le remporter ainsi que les autres produits d’hygiène; ne pas les brûler à cause des risques d’incendie. CONSEIL : Prévoir un sac étanche pour pouvoir remporter facilement ensuite ces déchets.
  • Suivre le programme de collecte sélective du site et montrer l’exemple aux autres.
  • Pour se laver les mains, transporter la quantité d’eau requise à 60 mètres (environ 70 pas d’adulte) des sources d’eau, des rivières ou des lacs. Si l’on ne peut se passer de savon, en choisir un biodégradable ou certifié biologique, et l’utiliser en petites quantités.

Principe 4 Ι LAISSER INTACT CE QUE L’ON TROUVE

  • Contribuer à préserver le passé; laisser tous les artefacts et sites historiques ou culturels tels qu’on les trouve.
  • Déclarer toute découverte d’objet culturel au personnel responsable des ressources culturelles du site, et signaler toute perturbation des sites culturels ou naturels aux gestionnaires ou aux autorités responsables de l’application de la loi, selon les procédures officielles et les réglementations en vigueur.
  • Laisser les roches, les plantes et tous les autres objets naturels tels qu’on les trouve.
  • Éviter d’introduire ou de transporter des espèces exotiques envahissantes.

Principe 5 Ι MINIMISER L’IMPACT DES FEUX

  • Se tenir au courant des conditions météorologiques propices aux incendies et des interdictions de feu à ciel ouvert en vigueur dans le site où l’on se trouve. Faire part de cette information aux personnes qui visitent le site, le cas échéant.
  • Tous les employés devraient inciter les autres personnes qui visitent le site à utiliser des réchauds portatifs au lieu de faire des feux de camp. Utiliser un réchaud portatif lorsque l’on campe sur le lieu de travail.
  • Lorsque d’autres personnes décident de faire un feu de camp dans un emplacement de feu autorisé, sur un site de camping désigné, tous les employés devraient les inciter à faire de petits feux, et à ne ramasser que des morceaux de bois morts jonchant le sol, selon les règlements du site. Ramasser des morceaux de bois n’excédant pas la largeur d’un poignet d’adulte, faciles à rompre à la main. Ne jamais laisser un feu sans surveillance, laisser tous les morceaux de bois et les braises se réduire en cendres et éteindre les feux complètement.
  • Lorsque l’on trouve un emplacement de feu non officiel sur un site, le démanteler et remettre les lieux en état. Répandre la cendre froide à travers la végétation à une distance minimale de 60 mètres de toute source d’eau.

Principe 6 Ι RESPECTER LA VIE SAUVAGE

  • Ne pas déranger les animaux ni leur habitat, et respecter les pistes où ils se déplacent et les aires où ils se nourrissent, notamment celles qui se trouvent près de bâtiments et d’installations.
  • Les observer à distance. Étant donné que les animaux sauvages occupent beaucoup d’espace, éviter de faire des bruits forts, des mouvements brusques, et ne jamais les suivre, ni les approcher.
  • Il ne faut jamais les nourrir ni laisser de restes alimentaires qu’ils pourraient manger. Inciter les personnes qui visitent le site à adopter cette façon de procéder. Nourrir les animaux nuit à leur santé, modifie leur comportement naturel, et les expose à des prédateurs et à d’autres dangers.
  • S’assurer que les personnes qui visitent le site maîtrisent leurs animaux domestiques en tout temps, ou qu’ils les laissent à la maison, selon les règlements relatifs au site.

Principe 7 Ι RESPECTER LES AUTRES VISITEURS

  • Laisser les sons de la nature dominer les autres. Éviter d’élever la voix ou de faire des bruits forts, qui peuvent se répercuter sur de grandes distances dans certaines aires naturelles. Se déplacer tranquillement pour mieux prendre conscience de l’environnement et s’efforcer d’être discret, notamment sur le lieu de travail.
  • Respecter les autres personnes qui visitent le site et veiller à la qualité de leur expérience. Beaucoup de gens se promènent dans la nature pour profiter de la paix et de la solitude qu’ils y découvrent. Rester courtois avec les autres.
  • Former des groupes de travail de la plus petite taille possible.

LES SEPT PRINCIPES SANS TRACE SUR LES LIEUX DE TRAVAIL EN PLEIN AIR

Version originale du Leave No Trace Center for Outdoor Ethics Ι Avec la permission de Sans trace Canada : traduction, adaptation et reproduction (2020) par De ville en forêt, partenaire de Sans trace Canada et fournisseur autorisé pour le programme Sans trace au Québec.