Réduire son empreinte écologique

«La popularité soutenue des loisirs en plein air est probablement propulsée par le souci de santé de la population et l’intérêt envers l’environnement, combinés à l’augmentation de la population.»¹

Pouvez-vous imaginer l’impact écologique et social de millions de gens parcourant les mêmes réseaux de sentiers, parois et cours d’eau ? Quatre chiffres pour vous donner une idée de la hausse constante de la fréquentation dans nos parcs nationaux : – Chez Parcs Canada, on a vu une augmentation de 7% de la fréquentation des parcs entre 2016-2017 et 2015-2016, portant à 15,4 millions de visites en 2016-2017.² – À la SÉPAQ, en 2016-2017, on a compté 6,8 millions de jours de visites : c’est un bond de fréquentation de 18% en 5 ans.³

Sources : ¹MRC des pays d’en haut. Politique de protection et d’accès aux sentiers. / ²Parc Canada, Fréquentation à Parcs Canada 2016-17. Consulté sur internet (2018). / ³Ministère de de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, 2017. Rapport : Au Québec on bouge !
Nous partageons des savoirs essentiels avec quiconque se prépare à prendre du bon temps en nature et qui souhaite le faire en laissant le moins de trace possible de son passage. Les services ici ont été pensés pour le faire de trois façons différentes. Optez pour la vôtre parmi celles-ci :
  • Une personne réserve 60 minutes de consultation en ligne pour elle toute seule.
  • Un club, un organisme, une municipalité ou une entreprise commande à forfait un de nos services à l’intention de sa clientèle, sa population ou ses visiteurs.
  • Des individus sans affiliation à une organisation se regroupent pour s’offrir l’un ou l’autre de nos services.