Notre travail

Photo : Yan Kaczynski

De ville en forêt est une microentreprise oeuvrant à l’atténuation des impacts des activités et des événements en plein air sur la biodiversité, le patrimoine et les collectivités locales. Nous exploitons les savoirs scientifiques, les bonnes pratiques de gestion et les ressources éducatives du programme Sans trace pour livrer des services de formation, d’accompagnement et de création de contenu au monde municipal, au secteur à but non lucratif et bénévole ainsi qu’à l’industrie du plein air, du tourisme et de l’événementiel.

Nous nous consacrons plus particulièrement au perfectionnement du savoir-faire québécois en matière d’éducation des publics à la fréquentation responsable et durable des aires naturelles. Nous présentons également du contenu éducatif au grand public.

De ville en forêt est reconnu par Sans trace Canada à titre de fournisseur pour le programme Sans trace au Québec. Nous sommes également partenaire du Leave No Trace, l’organisme chargé du programme Sans trace aux États-Unis et à l’international depuis 1994.

Nous rayonnons par tout le Québec à partir de notre bureau situé dans le Mile End, un quartier d’innovation à Montréal.

Vocation sociale et environnementale

Responsabilité sociale

De ville en forêt a été fondée par Danielle Landry en 2015. Danielle réinvestit chez nous plus de trente ans d’expérience dans l’éducation, l’innovation et la résolution de problèmes sociaux et environnementaux dans les collectivités. Elle unit son talent à celui de collaboratrices et collaborateurs versés dans les arts, la communication et les technologies. 

Nous ne touchons aucune aide gouvernementale ou privée pour développer une expertise unique au Québec. Nous prospérons grâce aux revenus que nous tirons des mandats que nous réalisons à travers le Québec. Plutôt que d’utiliser nos bénéfices pour accroître nos salaires, nous avons choisi de les réinjecter dans la recherche et le développement dans notre domaine. Nous avons également choisi de créer des ressources gratuites dans l’esprit de partage de savoir et d’expérience qui anime le mouvement Sans trace.

Enfin, nous contribons par nos dons et le bénévolat de compétences à la mission d’organismes de conservation de la nature et de protection de l’environnement dont nous respectons le travail. En 2022, Danielle a joint le réseau de 1% for the Planet.

Réseautage et partenariat

À l’échelle canadienne

De ville en forêt participe activement à l’essor du mouvement Sans trace à titre de partenaire de Sans trace Canada et du Leave No Trace. 

Nous faisons partie du réseau de Park People/Amis des parcs regroupant les défenseurs de parcs urbains au Canada.

Nous avons adhéré au Conseil canadien pour le plein air afin de l’appuyer dans l’organisation du Sommet canadien du plein air. Le Sommet qui devait se dérouler du 27 au 30 septembre 2022, à Gatineau, a dû être annulé.

À l’échelle québécoise

Nous collaborons étroitement avec le Conseil québécois des événements écoresponsable à faire avancer la prise en compte de la protection des milieux naturels dans le domaine de l’événementiel.

Nous comptons parmi les membres bâtisseurs de Tourisme durable Québec.

De ville en forêt est membre de Sports et Loisir de l’ïle de Montréal, et a développé des liens de collaboration avec d’autres Unités régionales de loisir et de sport (URLS) à l’oeuvre dans d’autres régions.

Nous faisons partie de l’Association québécoise pour la promotion de l’éducation relative à l’environnement. Nous avons rejoint la Coalition Éducation – Environnement – Écocitoyenneté, un regroupement mobilisé pour stimuler l’institutionnalisation et le plein déploiement d’une éducation en matière d’environnement et d’écocitoyenneté, tant dans les milieux d’éducation formelle que dans les contextes éducatifs non formels.

Notre microentreprise est inscrite aux Pages vertes – Le Répertoire des entreprises écoresponsables du Québec ainsi qu’au Répertoire des fournisseurs écoresponsables du Conseil québécois des événements écoresponsables. 

Protection et confiance du public

Nous nous sommes imposé des règles strictes de conduite en matière de sécurité, un code d’éthique rigoureux, un ratio d’encadrement adéquat, des pratiques respectueuses de l’environnement et des standards de qualité conformes à la réglementation. Notre personnel est qualifié en secourisme en région éloignée ainsi qu’en premiers soins et réanimation cardiorespiratoire. 

Nous avons pris connaissance des Normes et pratiques des organismes de conservation du Canada – 2019 présentées par l’Alliance des organismes de conservation du Canada. Bien que ces lignes directrices éthiques et techniques soient principalement conçues à l’intention des organismes de conservation, nous considérons qu’elles constituent également d’importantes balises pour notre propre travail. Conscients en effet que la mise en application de ces normes et pratiques aide les organismes de conservation « à maintenir la confiance du public et à concevoir des programmes de conservation des terres solides et efficaces », nous souhaitons appuyer leur mission en procédant en toute conformité avec ces directives.

Merci de nous dire si nous avons réussi à bien vous informer.

    Votre nom

    Votre adresse courriel

    Cette page répond-elle à vos questions?
    OuiNon

    Si non, quelle information additonnelle voudriez-vous trouver ici?

    Je désire participer au tirage.*
    OuiNon


    Aller au contenu principal