Juin 17

De l’équinoxe au solstice | Chapitre 4

Illustration : Andrea Williamson

De l’équinoxe au solstice est une oeuvre originale de « nature-writing ». Nous avons confié sa création à une auteure du Québec. Elle se dégustera un chapitre à la fois dès les premiers jours du printemps.

Danielle Landry est la fondatrice de De ville en forêt. Elle a proposé à l’artiste-éducatrice Andrea Williamson de mettre en images l’amour et le respect qui relient les humains au monde naturel à travers le prisme de l’éthique du plein air et des sept principes Sans trace. 

Quelle joie à l’idée que les aquarelles éclatantes d’Andrea illustreront la création littéraire De l’équinoxe au solstice qui paraîtra dans ces pages dès le printemps venu!

Photo : Yan Kaczynski

Andrea Williamson est une artiste-éducatrice qui explore les possibilités de la cohabitation multi-espèces, propice aux sensations de bien-être et d’amour chez les êtres vivants. Son travail de création artistique avec des enfants et des adultes utilise l’expérimentation matérielle comme véhicule de jeu et d’expérience sensorielle, permettant une nouvelle perception des identités et des relations entre soi et l’autre.

Parmi les projets récents d’Andrea, Staying with 150, une série d’aquarelles qui honore la faune et la flore de l’Île de la Tortue et appelle à la protection de ces espèces menacées; le Labo des couleurs éphémères, réalisé avec l’organisme On Sème; et une sculpture cinétique, la Chaise papillon, qui propose une visualisation de la pollution atmosphérique urbaine.

On peut aller à la rencontre d’Andrea sur sa page Web : www.andreawilliamson.com

Aller au contenu principal