Engagement social et environnemental

Nous posons chaque geste professionnel avec un grand sens de la responsabilité sociale et environnementale. Heureusement nous tenons à faire encore plus pour améliorer la qualité de la vie pour la société et les autres espèces vivantes. C’est ainsi que notre petite entreprise investit une part de ses ressources dans des mesures et des actions visant à préserver l’intégrité des milieux naturels, à valoriser la participation de tout le monde à cet effort, et à innover pour y arriver.

« L’espoir de l’avenir, il est dans la nature et dans les hommes qui restent fidèles à la nature. »

Félix-Antoine Savard – Le Barachois

Démocratiser

Nous visons à abaisser les entraves à l’accessibilité des services que nous livrons en milieu naturel. Notre catalogue affiche les services dont nous pouvons garantir l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite dans les parcs situés en zone urbaine ou région plus éloignée.

Nous pouvons envisager d’autres accommodements dans les parcs dont les installations répondent aux critères d’accessibilité universelle. Dans d’autres cas, il s’agira tout simplement de réaménager le parcours. N’hésitez pas à en discuter avec nous.

Nous offrons l’inscription gratuite à la personne qui accompagne une cliente ou un client à mobilité réduite.

Protéger

Nous nous engageons à laisser les sites que nous fréquentons pour nos activités dans un meilleur état qu’à notre arrivée. Ainsi, chaque fois que nous accompagnons un groupe dans un parc ou une autre aire naturelle, les principes Sans trace nous servent de balises dans les décisions que nous prenons en relation avec la fréquentation du site et l’interaction du groupe avec les autres usagers. Ceci est valide autant en zones urbaines que dans l’arrière-pays.

La transmission des 7 principes et des techniques Sans trace est inscrite au programme de toutes nos activités. Avant et après avoir participé à une clinique, un atelier ou un cours avec nous, les gens peuvent trouver davantage d’information sur notre site web et la diffuser à leur tour. 

Reboiser

Selon les Amis de la montagne, plusieurs problématiques d’usage qui sont observées dans le parc du Mont-Royal résultent d’une combinaison de l’évolution du comportement des usagers et de la fréquentation et de l’utilisation intensive des lieux. La dégradation des milieux naturels par l’activité humaine nuit inévitablement à la santé des écosystèmes du mont Royal. 

La montagne est également exposée aux changements climatiques. Ceux-ci entraînent un réchauffement ainsi que l’accroissement du nombre d’événements extrêmes ayant un impact sur la forêt.

L’agrile du frêne cause la mort de milliers d’arbres. Nous plantons des arbres avec les Amis de la montagne dans le but de repeupler la forêt.

Covoiturer

La rationalisation des déplacements, le transport actif, le transport commun et le covoiturage sont nos alternatives au « tout à l’auto ». Dans le but de rompre avec l’habitude de l’utilisation individuelle de la voiture, nous encourageons le recours à la plateforme en ligne et mobile Amigo Express. En mettant en contact des conducteurs et des passagers, AmigoExpress offre un mode de transport abordable, écoresponsable et sécuritaire.

Grâce à notre partenariat avec Amigo Express, nous créons une plateforme exclusive de contact entre les personnes disposées au covoiturage chaque fois que nous organisons une activité dans un parc de l’arrière-pays. Amigo Express applique des frais d’abonnement et d’utilisation raisonnables. De ville en forêt n’en retire aucun avantage pécuniaire.

Réduire

Nous voulons diminuer notre part dans la ponction de ressources naturelles et dans les émissions de gaz à effet de serre. C’est pourquoi, par exemple pour nos communications, nous avons réduit notre usage du papier à sa plus simple expression. Nous évitons également l’envoi de messages avec de grosses pièces jointes qui entraînerait automatiquement l’augmentation de la consommation de données.

Nous avons rangé les renseignements, la documentation et les formulaires à compléter sur notre site web pour un accès et un partage simples, rapides et protégés. Même la réservation se fait en ligne. Et puisque le tout est accessible en tout temps, le réflexe d’imprimer les documents devient beaucoup moins automatique, sinon inutile. Nous savons que ce choix a tout de même un coût environnemental.

Compenser

Bien que notre dépendance à l’auto soit quasi nulle, il arrive que nous recourrions à son utilisation pour nous déplacer hors des centres urbains ou sur de longues distances. Nous avons opté pour le projet Carbone Boréal afin de financer la plantation d’arbres en guise de compensation pour nos émissions. Le registre public peut être consulté en ligne. Dorénavant, afin de les sensibiliser, nous informerons nos clients du montant que nous verserons pour compenser la part attribuable à la livraison de nos services chez eux.

« Carbone boréal est le seul programme de compensation d’émissions de gaz à effets de serre par plantation d’arbres qui est entièrement dédié à la recherche universitaire portant entre autres sur le rôle de la forêt dans la lutte aux changements climatiques. »  (Consulté en ligne)

Innover

L’Université de Montréal s’implique et se positionne comme un leader en gestion de la biodiversité. Elle a une responsabilité quant à la biodiversité qu’elle abrite de par sa position dans l’arrondissement historique et naturel du Mont-Royal ainsi que par sa mission éducative.

Le contexte du boisé du campus de l’UdM a ouvert un champ de pilotage pour une démarche pouvant s’étendre aux parcs du Québec. On visait la création d’un cadre structurant le déploiement du programme Sans trace.

De ville en forêt a tiré parti du projet mené dans le cadre des travaux dirigés de Morgan Chelihi et de la mission de l’unité du développement durable de l’UdeM. Aujourd’hui, nous pouvons accompagner encore plus intelligemment les organisations qui veillent sur les milieux naturels. 

Interpeler

La Stratégie québécoise d’éducation en matière d’environnement et d’écocitoyenneté interpelle le gouvernement du Québec pour institutionnaliser, promouvoir et soutenir une éducation relative à l’environnement et à l’écocitoyenneté au sein de notre société. Ses artisans proviennent de divers milieux de l’éducation formelle et informelle : Centre de recherche en éducation et formation relatives à l’environnement et à l’écocitoyenneté (UQAM)AQPERECommission scolaire de MontréalEau Secours, Équiterre, Espace pour la vieGUEPE, Les amis de la montagneOxfam-Québec, Réseau québécois des groupes écologistes.

La Stratégie est portée par la Coalition Éducation Environnement Écocitoyenneté dont De ville en forêt fait fièrement partie.