La demande pour une offre plein air de grande qualité aura-t-elle le dessus sur le mandat de conservation des ressources dans les aires naturelles ?