Contribution | Contrat

Coconstruction

Chez De ville en forêt, nous perfectionnons le savoir-faire en matière d’éducation des publics à la fréquentation responsable des aires naturelles. Si vous souhaitez apporter votre contribution et apprendre en même temps, vous pourriez trouver votre place dans cet espace de coconstruction que nous créons et recréons au gré des possibilités.

Projet d’études

Venez avec une idée relativement claire en tête, du cœur à l’ouvrage, l’esprit ouvert, et nous pourrons évaluer ensemble le potentiel d’un travail dirigé ou d’un stage académique chez nous. 

Contrat à court terme

Nous ne pouvons pas accueillir pas de nouveaux talents au sein de notre équipe, du moins de manière permanente. Cependant, communiquez-nous avec nous si vous détenez une attestation à titre de maître instructrices ou de maître instructeur Sans trace, ou toute autre attestation de formation Sans trace acquise au Québec ou aux États-Unis, et que vous êtes en règle avec Sans trace Canada. 

Contributions récentes

Morgan Chelihi détient une maîtrise Science (M2), Environnement et Développement durable de l’Université de Montréal.

L’Université de Montréal s’implique et se positionne comme un leader en gestion de la biodiversité. Elle a une responsabilité quant à la biodiversité qu’elle abrite de par sa position dans l’arrondissement historique et naturel du Mont-Royal ainsi que par sa mission éducative.

Le contexte des boisé du campus de l’UdM a ouvert un champ de pilotage pour une démarche qu’on souhaitait étendre aux parcs du Québec. Le projet mené dans le cadre des travaux dirigés de Morgan Chelihi et de la mission de l’Unité du développement durable de l’UdM visait la création d’une approche structurante pour le déploiement du programme Sans trace. La conjugaison de leurs efforts permet aujourd’hui à De ville en forêt de perfectionner cette approche auprès des organisations qu’elle accompagne tant à l’échelle locale que régionale.

Émilie Rochette-Jalbert a complété un programme court de deuxième cycle en intervention en contexte de plein air à l’UQAM.

La pérennité des événements organisés en plein air est liée à la protection des environnements naturels dans lesquels ils se déroulent. Dans le cadre de ses études, Émilie Rochette-Jalbert s’est penchée sur le potentiel du programme Sans trace pour une gestion écoresponsable de ces événements. Elle en a dégagé une vision claire du rôle de l’éducation et des bonnes pratiques de gestion.

Depuis 2020, De ville en forêt est en mesure d’offrir une formation portant sur l’organisation d’événements à faible impact écologique et social. Cette formation fait partie de la programmation du Conseil des événements écoresponsables. Elle s’adresse aux actrices et acteurs de l’événementiel. De ville en forêt doit une fière chandelle aux travaux d’Émilie.